feuilleton
Du Louvre Abou Dhabi à Al-Ula, les coulisses de la diplomatie culturelle
Le président du département de la culture et du tourisme d'Abou Dhabi, Mohamed al-Mubarak, et le président français Emmanuel Macron lors de l'inauguration du Louvre Abou Dhabi, en 2017. © Ludovic Marin/Reuters

Du Louvre Abou Dhabi à Al-Ula, les coulisses de la diplomatie culturelle

Emmanuel Macron s'engage personnellement dans la diplomatie des musées, tenant la bride courte aux grands directeurs de la Rue de Valois comme aux ambassadeurs du Quai d'Orsay. Le financement de la culture, la prospérité des industries culturelles et quelques grands contrats en guise de contrepartie sont en jeu. Pour les grands corps de l'Etat, mais aussi pour les mécènes, à Paris comme en province, l'art et le patrimoine sont devenus des vecteurs d'influence à mobiliser sur la scène internationale. Du projet patrimonial d'Al-Ula au Louvre Abou Dhabi, en passant par le Musée des rois du Danhomè au Bénin, La Lettre A enquête sur les dessous de cette diplomatie muséale émergente.

Le président du département de la culture et du tourisme d'Abou Dhabi, Mohamed al-Mubarak, et le président français Emmanuel Macron lors de l'inauguration du Louvre Abou Dhabi, en 2017. © Ludovic Marin/Reuters
ÉvénementExécutif 28/01/2022
La restauration du musée national de Beyrouth, au Liban, fait partie des actions soutenues par l'ALIPH.
La restauration du musée national de Beyrouth, au Liban, fait partie des actions soutenues par l'ALIPH. © ALIPH

Le quai d'Orsay prospecte encore au Moyen-Orient pour boucler le prochain budget de l'ALIPH 

La France, qui était à l'initiative de la création de l'Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit en 2017, cherche à consolider cette "Croix-Rouge" des sites en danger. Pour les cinq prochaines années, l'objectif d'un budget de 100 millions de dollars se heurte aux rivalités entre les Etats du Golfe. [...]

ÉvénementExécutif 16/12/2021
Le président Emmanuel Macron et le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed bin Salman, le 10 avril 2018 à Paris.
Le président Emmanuel Macron et le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed bin Salman, le 10 avril 2018 à Paris. © Julien Mattia/Le Pictorium/MaxPPP

Patrimoine : comment Macron cherche à sauver le magot promis par Mohammed bin Salman 

A l'heure de concrétiser un accord signé en 2018, l'Arabie saoudite voudrait diviser par deux son soutien au patrimoine français et peser sur les choix d'investissements dans l'Hexagone. L'Elysée doit monter au créneau pour rappeler Riyad à ses promesses. [...]

ÉvénementExécutif 20/07/2021
Le prince héritier d'Abou Dhabi Mohammed bin Zayed al-Nahyan, le président-directeur du musée du Louvre, Jean-Luc Martinez, le président français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron au musée du Louvre Abou Dhabi à Abou Dhabi le 8 novembre 2017.
Le prince héritier d'Abou Dhabi Mohammed bin Zayed al-Nahyan, le président-directeur du musée du Louvre, Jean-Luc Martinez, le président français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron au musée du Louvre Abou Dhabi à Abou Dhabi le 8 novembre 2017. © Reuters/Ludovic Marin/Pool

Louvre Abou Dhabi : le Quai d'Orsay embarrassé par une renégociation hasardeuse 

L'activisme de Jean-Luc Martinez, président-directeur du Louvre, auprès des Emirats arabes unis menace les relations entre la France et l'Arabie saoudite. Endossant le rôle de négociateur, ce dernier préconise d'accepter les conditions fixées par Abou Dhabi, prenant le risque de bloquer certains projets culturels fructueux poussés par le Quai d'Orsay à Riyad. [...]

ÉvénementAction publique 18/07/2019
Le site archéologique d'al-Ula.
Le site archéologique d'al-Ula. © Reuters

Comment l'agence franco-saoudienne pour al-Ula a dépensé ses 20 premiers millions d'euros 

L'Agence française pour le développement d'al-Ula (Afalula), référent tricolore du programme touristique du prince saoudien Mohamed bin Salman, a touché 20 millions d'euros de Riyad en 2018 pour financer ses premiers projets. Sur ce total, deux millions d'euros ont été utilisés pour les rémunérations et les locaux parisiens de l'agence. [...]

Le théâtre Cheikh Khalifa bin Zayed al Nahyan du château de Fontainebleau. Restauré grâce à des capitaux des EAU, le théâtre impérial a été rebaptisé en hommage à l'émir d'Abou Dhabi.
Le théâtre Cheikh Khalifa bin Zayed al Nahyan du château de Fontainebleau. Restauré grâce à des capitaux des EAU, le théâtre impérial a été rebaptisé en hommage à l'émir d'Abou Dhabi. © Sophie Lloyd

Abou Dhabi et Doha, banquiers du patrimoine français 

Si elles n'ont pas été démarchées, islam oblige, pour contribuer à la restauration de Notre-Dame de Paris, les monarchies du Golfe restent néanmoins très sollicitées pour financer la réhabilitation du patrimoine français. Des missions culturelles qui viennent discrètement doubler leur diplomatie en France. [...]

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !