Événement 15/06/2018

Alstom : les usines sous tension en amont de la fusion avec Siemens

L'usine d'Alstom de Belfort, spécialisée dans les locomotives et les motrices de TGV.
L'usine d'Alstom de Belfort, spécialisée dans les locomotives et les motrices de TGV. ©Reuters
Si l'accord de rapprochement négocié entre Alstom et Siemens garantit le maintien des différents sites français du groupe hexagonal pendant quatre ans, il ne les met pas à l'abri de variations de charge conséquentes sur la période, susceptibles de changer la donne.
L'accès à l'article (452 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 9,40 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Restez informé

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus