Événement

"New deal des télécoms" : l'Arcep et Bercy gênés par les travailleurs détachés

Le ministre Bruno Le Maire et Sébastien Soriano, le président de l'Arcep, sont pris à partie par le syndicat CFE-CGC d'Orange
Le ministre Bruno Le Maire et Sébastien Soriano, le président de l'Arcep, sont pris à partie par le syndicat CFE-CGC d'Orange © Reuters
La question des travailleurs détachés, très sollicités par les travaux d'infrastructure exigés en vertu de l'accord "anti-zones blanches" signé en janvier par le gouvernement, l'Arcep et les opérateurs, risque de parasiter la réallocation des fréquences de téléphonie mobile à partir de 2021. [...] (476 mots)
Edition du 24/05/2018 Lecture 2 minutes
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (15 EUR)

2 options pour lire la suite
Le porte-monnaie électronique

à partir de 50 EUR

Acheter uniquement
les articles qui vous intéressent

L'ABONNEMENT ANNUEL

Bénéficiez d'un accès illimité à l'ensemble du site

Je découvre les tarifs

Besoin de tester avant de vous engager ?


Créez votre compte gratuit

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !