Événement Energie et Environnement 09/10/2018

Sous la pression de Matignon, le CEA va devoir accélérer ses réformes

La lettre de mission envoyée par l'exécutif à l'administrateur général du CEA prévoit la reprise en main de grands projets à l'instar du réacteur Jules Horowitz - flanqué d'un audit confié à Yannick d'Escatha - et confirme la piste d'une future direction des énergies bas carbone dans l'organisme.
L'accès à l'article (676 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 9,40 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Restez informé

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus