La filière nucléaire se divise au sujet d'un futur chef de file à l'export

Les acteurs du nucléaire hexagonal envisagent de créer une nouvelle association professionnelle qui, à l'instar du Gican ou du Gicat, viserait à améliorer leur visibilité hors de France. Mais son leadership fait l'objet de tiraillements, notamment entre EDF et le reste de la supply chain.
L'accès à l'article (625 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 9,40 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A Je découvre les offres

Restez informé

Sur le même sujet
Événement Entreprises 09/07/2015

Le Rubik's cube de Jean-Bernard Lévy pour le nucléaire d'EDF

La refonte de la division nucléaire d'EDF est sur les rails. Autant dire qu'il s'agit un séisme au sein du groupe, dont l'organisation était construite autour de ce noyau. Le chantier, lancé deux mois après l'arrivée en novembre à la présidence d'EDF de Jean-Bernard Lévy (LLA nº1669), entre dans sa phase finale. Les nouveaux chefs de file ont été désignés au printemps (LLA nº1675). L'heure est dés [...]

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus