Philippe Baptiste joue les équilibristes à la tête de l'agence spatiale française

Propulsé à la tête du Centre national d'études spatiales (CNES) en avril 2021, Philippe Baptiste devait incarner le virage du New Space. Il doit aujourd'hui composer avec des ministères de tutelle aux visions parfois divergentes et contenir l'opposition des syndicats à ce modèle d'externalisation au secteur privé. En obtenant des crédits en hausse auprès de Bercy, le président de l'agence spatiale dispose de nouvelles marges de manœuvre. [...] (1153 mots)
Edition du 05/12/2022 Lecture 5 minutes Victor Mallétroit
Philippe Baptiste, président du Centre national d'études spatiales (CNES), à Paris, le 18 septembre.
Philippe Baptiste, président du Centre national d'études spatiales (CNES), à Paris, le 18 septembre. © Xose Bouzas / Hans Lucas via AFP

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi
Sur nos autres sites

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !