L'activité partielle chez Safran coûte 30 millions d'euros par mois à l'Etat

Les aides publiques perçues par Safran au titre de l'activité partielle de longue durée répondent à la chute d'activité drastique du groupe aéronautique, notamment pour ses filiales qui travaillent avec l'aviation commerciale. Elles représentent 10 % des coûts salariaux. [...] (180 mots)
Edition du 03/12/2020

Retrouvez cet article dans :

Cet article est gratuit
Connectez-vous ou créez un compte pour lire la suite

A lire aussi

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !