23/03/2018

Frégates : la filière européenne aiguillonnée par la politique allemande

La décision d'Ursula von der Leyen, ministre allemande de la défense, va rebattre les cartes du secteur de la construction navale européenne.
La décision d'Ursula von der Leyen, ministre allemande de la défense, va rebattre les cartes du secteur de la construction navale européenne. ©Reuters
La mise à l'écart de deux constructeurs navals allemands d'un appel d'offres sur les frégates lancé par Berlin stimule les appétits des autres industriels européens, dans un secteur en pleine recomposition.
L'accès à la totalité de l'article (370 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 6 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Restez informé

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus