Enquête 21/01/2019

Syntec : fric-frac informatique chez les patrons du numérique

Bien que très écoutée par Emmanuel Macron, la fédération des patrons du numérique et du conseil Syntec fait profil bas depuis la rentrée. En cause, une enquête judiciaire sur des intrusions dans ses systèmes d'information en pleine campagne pour l'élection de son président.
En février 2018, un membre du Syntec constate que les serveurs de la fédération semblent faire l'objet d'intrusion informatique.
En février 2018, un membre du Syntec constate que les serveurs de la fédération semblent faire l'objet d'intrusion informatique. ©iStock/Simonkr
Bien que très écoutée par Emmanuel Macron, la fédération des patrons du numérique et du conseil Syntec fait profil bas depuis la rentrée. En cause, une enquête judiciaire sur des intrusions dans ses systèmes d'information en pleine campagne pour l'élection de son président.
L'accès à la totalité de l'article (731 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 18 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Restez informé

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus