Edition du 21/09/2007

Cap Gemini, victime de Morgan Stanley

Bis repetita pour Capgemini. Il y a six ans, la fusion avec Ernst & Young lui avait valu bien des déboires, le cabinet américain ayant été très surévalué. Apparemment, l'expérience n'a pas servi. En 2006, sur les conseils de ses [...] (224 mots)
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (6 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres

Soyez informé de la parution d'articles sur

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus