Événement 17/01/2019

La mauvaise passe financière du parti de Marine Le Pen avant les européennes

Marine Le Pen le 13 janvier 2019, lors du lancement de la campagne du Rassemblement national pour les élections européennes.
Marine Le Pen le 13 janvier 2019, lors du lancement de la campagne du Rassemblement national pour les élections européennes. ©Reuters/Christian Hartmann
Le Rassemblement national, en perte de vitesse sur ses cotisations, a dû éponger les dettes du micro-parti Jeanne de Marine Le Pen, au cœur de multiples procédures judiciaires et fiscales. De quoi dissuader les banquiers au moment où le parti se lance à la conquête du Parlement européen.
L'accès à la totalité de l'article (645 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 9,40 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Restez informé

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus