Le président Emmanuel Macron et le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed bin Salman, le 10 avril 2018 à Paris.
Le président Emmanuel Macron et le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed bin Salman, le 10 avril 2018 à Paris. © Julien Mattia/Le Pictorium/MaxPPP
A l'heure de concrétiser un accord signé en 2018, l'Arabie saoudite voudrait diviser par deux son soutien au patrimoine français et peser sur les choix d'investissements dans l'Hexagone. L'Elysée doit monter au créneau pour rappeler Riyad à ses promesses. [...] (645 mots)
Edition du 16/12/2021 Lecture 3 minutes

Retrouvez cet article dans :

A lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !