Événement 19/12/2018

Affaire Benalla : retour sur les projets avortés de Vincent Crase dans la sécurité privée

Impliqué dans l'affaire Alexandre Benalla, dont il est proche, le gendarme Vincent Crase a dû renoncer à son projet dans la sécurité.
Impliqué dans l'affaire Alexandre Benalla, dont il est proche, le gendarme Vincent Crase a dû renoncer à son projet dans la sécurité. ©Reuters
Après les révélations de Mediapart sur Mars, la société du gendarme Vincent Crase qui a perçu en juin un paiement d'Iskander Makhmudov, milliardaire russe proche de Vladimir Poutine, La Lettre A a retracé ses démarches auprès du Conseil national des activités privées de sécurité.
L'accès à la totalité de l'article (428 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 9,40 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Restez informé

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus