Événement 19/12/2018

Affaire Benalla : retour sur les projets avortés de Vincent Crase dans la sécurité privée

Impliqué dans l'affaire Alexandre Benalla, dont il est proche, le gendarme Vincent Crase a dû renoncer à son projet dans la sécurité.
Impliqué dans l'affaire Alexandre Benalla, dont il est proche, le gendarme Vincent Crase a dû renoncer à son projet dans la sécurité. ©Reuters
Après les révélations de Mediapart sur Mars, la société du gendarme Vincent Crase qui a perçu en juin un paiement d'Iskander Makhmudov, milliardaire russe proche de Vladimir Poutine, La Lettre A a retracé ses démarches auprès du Conseil national des activités privées de sécurité.
L'accès à la totalité de l'article (428 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 9,40 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Restez informé

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus