Rémy Rioux, directeur de l'AFD, est la cible des députés qui dénoncent leur manque de contrôle sur l'Agence.
Rémy Rioux, directeur de l'AFD, est la cible des députés qui dénoncent leur manque de contrôle sur l'Agence. © Denis/REA
Le torchon brûle entre les députés de la majorité et la banque de développement. La présentation du contrat d'objectifs et de moyens a été sévèrement critiquée à l'Assemblée, occasionnant un grand déballage contre la gouvernance d'une agence en roue libre sur le plan politique. [...] (643 mots)
Edition du 22/11/2018 Lecture 3 minutes

Retrouvez cet article dans :

Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (15 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
A lire aussi
Sur nos autres sites

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !