Enquête Document 05/11/2018

Quand la justice entrouvre le placard des ingénieurs de l'armement

Le Conseil général de l'armement, officiellement chargé de conseiller la ministre Florence Parly, se retrouve au cœur d'une enquête préliminaire après une plainte pour harcèlement. Des signalements internes et un audit externe décrivent la structure comme une discrète voie de garage pour X-Armement.
L'Ecole militaire, à Paris, actuel point de chute du Conseil général de l'armement.
L'Ecole militaire, à Paris, actuel point de chute du Conseil général de l'armement. ©CC BY-SA DXR / Daniel Vorndran
Le Conseil général de l'armement, officiellement chargé de conseiller la ministre Florence Parly, se retrouve au cœur d'une enquête préliminaire après une plainte pour harcèlement. Des signalements internes et un audit externe décrivent la structure comme une discrète voie de garage pour X-Armement.
Document exclusif

Extraits de l'audit externe du Conseil général de l'armement par l'IAPR

L'accès à l'article (1214 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 18 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Restez informé

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus