07/02/2019

La note salée des litiges RH à l'Unesco : un million d'euros en trois ans

L'organisation onusienne basée à Paris est de plus en plus souvent condamnée devant la juridiction de l'Organisation internationale du travail lors de différends avec ses salariés. Le montant des dommages à régler commence à agacer une partie des diplomates.
L'accès à la totalité de l'article (312 mots) est réservé aux abonnés ou aux utilisateurs d'un porte-monnaie

Acheter à la carte
Cet article : 6 EUR
Porte-monnaie
à partir de 30 EUR
J'achète l'article
S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus de

La Lettre A
Je découvre les offres

Retrouvez cet article dans notre feuilleton

Unesco : la diplomatie d'Audrey Azoulay sous haute tension

Je lis ce feuilleton

Restez informé

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus