03/04/2018

Quand LVMH et Vivendi soutiennent les GAFA contre Bruno Le Maire

Les responsables de la fiscalité de LVMH et Vivendi ont dit leur opposition à la taxe sur les GAFA, alors que Bercy tente de convaincre les autres pays européens de son bien fondé.
Cet article est gratuit
Connectez-vous pour y accéder

Restez informé

Sur le même sujet

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services et publicités liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus