Événement Edition du 05/05/2016

François Hollande en déficit d'économistes pour 2017

A un an de l'élection présidentielle, les économistes de gauche qui soutenaient François Hollande en 2012 hésitent entre désertion et sécession. Lors de la primaire de 2011, ce dernier était pourtant le candidat préféré des économistes face à sa principale rivale Martine Aubry. L'essai avait été transformé à la veille du premier tour de la présidentielle avec un appel réunissant une quarantaine de chercheurs de renom, qui décernaient au socialiste [...] (609 mots)
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,40 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
Sur le même sujet
Événement Action publique 12/01/2017

Primaire PS : les économistes hésitent entre la planque et la fuite vers Macron 

Si l'élection de 2011 avait donné lieu au ralliement de nombreux experts, présentés comme autant de prises de guerre, la plupart des économistes qui s'étaient alors engagés se montrent aujourd'hui particulièrement frileux. Le crédo social libéral, qui avait porté le programme de François Hollande, fournit aujourd'hui les plus gros bataillons de déserteurs. [...]

Événement Action publique 16/06/2016

Gallois, dernière carte anti-chômage de Hollande 

Avec 5,3 millions d'inscrits à Pôle emploi sans aucune activité ou en exerçant une de façon réduite, les voyants restent au rouge pour François Hollande à moins d'un an du scrutin présidentiel. Au moment où les rangs des économistes le soutenant se clairsèment (LLA nº1728), le "président normal" veut faire flèche de tout bois en faisant de l'économie sociale et solidaire (ESS) un rempart contre le chômage. [...]

Événement Action publique 31/03/2016

Gauche : tous pour la primaire... sauf si Hollande la gagne 

Le scénario paraissait invraisemblable il y a encore quelques semaines : pour la première fois, un président sortant devrait se soumettre à une primaire organisée par cinq partis de gauche. Un comité d'organisation réunissant les états-majors du Parti socialiste, d'EELV, du PCF, de Nouvelle donne (ND) et de l'Union des démocrates écologistes (UDE) s'est déjà accordé sur le principe d'une candidature commune dès le premier tour de la présidentielle 2017. [...]

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus