Événement Edition du 05/05/2016

François Hollande en déficit d'économistes pour 2017

A un an de l'élection présidentielle, les économistes de gauche qui soutenaient François Hollande en 2012 hésitent entre désertion et sécession. Lors de la primaire de 2011, ce dernier était pourtant le candidat préféré des économistes face à sa principale rivale Martine Aubry. L'essai avait été transformé à la veille du premier tour de la présidentielle avec un appel réunissant une quarantaine de chercheurs de renom, qui décernaient au socialiste [...] (609 mots)
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,60 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
Sur le même sujet

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus