Événement Edition du 31/01/2013

Ces conseillers ministériels en zone grise

Avec 35 "conseillers spéciaux" et "conseillers auprès", le gouvernement de Jean-Marc Ayrault n'a pas renoncé à ces deux fonctions intrigantes, placées au cœur du pouvoir. Si ces postes sont prestigieux, ils n'ont guère d'attribution précise et ne dépendent d'aucun statut juridique.Confiance - Nombreux sont les chefs d'Etat à avoir fait appel à ce type de conseillers : Jacques Attali pour Francois Mitterrand (1981-1990), Jérôme Monod pour Jacques Chirac (2000-2007) ou [...] (505 mots)
Cet article est disponible pour les abonnés et en achat à la carte (9,60 EUR)
Connectez-vous pour lire la suite

S'abonner ou acheter à la carte
Je découvre les offres
Sur le même sujet

Nouveau : Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus et services liés à vos centres d’intérêt. En savoir plus